L’agriculture familiale face au défi des pertes alimentaires

L’agriculture familiale est caractérisée par l’exploitation des petites superficies de moins d’un hectare, par la faible utilisation des intrants agricoles, l’utilisation des équipement rudimentaires dont la résultat est marqué par une faible productivité et un faible niveau de revenu (moins d’un dollar par jour). cette agriculture familiale malgré sa faible performance, réussi à assurer 70% de la production alimentaire en Afrique. Localisés pour la plupart dans les zones rurales, les agriculteurs familiaux semblent être maintenu dans le cercle vicieux de l’insécurité alimentaire et la pauvreté. Dans les pays comme le Cameroun,  le Benin, le Mali, le Côte d’ivoire, le Sénégal, plus de 70% des pauvres vivent en milieu rural avec pour activité principale l’agriculture. Dans ces mêmes pays, la vulnérabilité à l’insécurité alimentaire est grandissante en zone rurale. Comment comprendre que les petits producteurs qui alimentent le monde sont plus vulnérables à l’insécurité alimentaire?

les pertes post-récoltes couplées aux gaspillages des aliments augmentent la vulnérabilité de cette population. l’une des solution de réduction est le renforcement des capacités des agriculteurs familiaux et investir pour soutenir la petite agriculture gage de la sécurité alimentaire mondiale.

lire l’article originale en cliquant ici

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s